Accueil > Un peu d'humour à traiter et pouquoi pas à diffuser..
Qui ?
Quoi ?
Où ?

Un peu d'humour à traiter et pouquoi pas à diffuser..

Tel est pris qui croyait prendre!


C'est la meilleure histoire d'avocat de l'année 2008 et il sera difficile de faire mieux dans le siècle en cours!
Voici les faits: un avocat de la ville de Bruxelles avait acheté une boîte de 24 cigares très rares donc très chers et les avait assurés entre autres contre l'incendie.
Dans le mois qui suivit, ayant entièrement consommé sa réserve de cigares, l'avocat envoya une réclamation à sa compagnie d'assurance!
Dans sa réclamation, il indiquait que les cigares avaient été perdus dans une série de petits incendies.
La compagnie d'assurance refusa de payer en citant la raison évidente que l'homme avait consommé les cigares de façon normale en les fumant.
L'avocat intenta une poursuite. ET IL LA GAGNA !!!
En délivrant son verdict, le juge fut d'accord avec la compagnie d'assurance pour admettre que la réclamation était de nature tout à fait frivole.
Cependant, le juge indiqua que l'avocat détenait une police de la compagnie qui stipulait que les cigares étaient protégés et que ces derniers étaient absolument garantis contre l'incendie, sans toutefois préciser ce qui constituait un incendie "acceptable".
Le juge déclara donc la compagnie dans l'obligation de rembourser l'avocat. 
Plutôt que d'engager des procédures d'appel longues et coûteuses, la compagnie d'assurance accepta le jugement et paya donc à l'avocat la somme de 15.000 € pour la perte de ses précieux cigares lors de ses regrettables "incendies". ATTENDEZ CE N'EST PAS FINI !!! Une fois que l'avocat eut encaissé le chèque, la compagnie le fit arrêter pour 24 chefs d'accusation d'incendie CRIMINELS !!! En effet, la compagnie utilisa contre lui sa propre réclamation ainsi que son témoignage lors du procès. L'avocat fut accusé d'avoir volontairement incendié une propriété assurée afin de toucher le montant de l'indemnisation. Il fut condamné à 24 mois de prison ainsi qu'une amende de 24.000 €.  Ceci est une histoire vraie qui obtint la première place au dernier "Criminal Lawyers Award Contest."

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. En savoir plusok